Là où chantent les écrevisses – Delia Owens

Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur « la Fille des marais » de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n’est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent. A l’âge de dix ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais.
Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour. La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie. Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…

Le quartier des petits secrets – Sophie Horvath

Clémentine est fleuriste à Bordeaux, dans un quartier en retrait de l’effervescence urbaine. Sa plus proche amie, Nicole, tient le café sur la place et, ensemble, elles s’amusent à observer les habitudes de chacun. De cet homme qui commande exactement les mêmes bouquets chaque semaine. De ce bouquiniste qui ne sort jamais. De « L’Inspectrice » qui passe en faisant claquer son parapluie… Et puis il y a Viviane, bien sûr, qui s’échappe régulièrement de sa maison de repos pour venir passer un moment dans son jardin imaginaire – la boutique de Clémentine – où elle coupe, tranche, éventre…
Viviane est adorable mais ses pertes de repères ne favorisent pas le commerce. Pourtant, lorsque cette dernière ne se présente plus, Clémentine s’inquiète. Une mauvaise chute empêche la charmante massacreuse de venir ratiboiser ses bouquets. Malgré sa faiblesse, elle trouve la force de dessiner une fleur étrange… que Clémentine ne parvient pas à identifier. Quelle est donc cette variété qui semble tellement importante pour la dame âgée ? Il n’en faut pas plus pour que Clémentine commence son enquête

Le petit café du bonheur – Felicity Hayes-McCoy

Un charmant café a ouvert à Lissbeg dans l’ancien jardin du monastère, juste à côté de la bibliothèque. Le  » Garden Café  » est désormais l’un des endroits incontournables de la ville, celui où l’on élabore ses projets et où l’on partage ses secrets. Mais Jazz, encore abasourdie par les aveux de son père concernant son divorce d’avec sa mère Hannah, n’a pas vraiment le cœur à venir y boire un verre.
Se sentant seule et déprimée, la jeune femme s’attache dangereusement à un homme pourtant peu fréquentable. Loin de se douter des tourments de sa fille et des dangers qui la menacent, Hannah s’emploie à rénover la vieille masure héritée de sa grand-tante Maggie. Un jour, en désherbant son jardin, elle découvre un vieux cahier aux pages noircies par l’écriture de son aïeule. Elle ignore que ce carnet tout droit sorti du passé renferme d’inattendus secrets de famille susceptibles de bouleverser sa vie, mais aussi celle de Jazz…

Le lac des Rêves – Kim Edwards

Région des lacs Finger, État de New York, États-Unis, de nos jours. À 29 ans, la vie de Lucy Jarrett pourrait faire des envieux : hydrologue, la jeune femme a quitté son Amérique natale des années plus tôt pour tenter l’aventure à l’autre bout du monde. Désormais installée au Japon avec son fiancé Yoshi, l’heure semble être venue pour elle de poser ses bagages et de penser enfin à construire sa propre famille.
Mais la réalité est tout autre. Alors que la terre japonaise tremble, de terribles crises d’angoisse assaillent la jeune femme. Car les blessures du passé restent encore vives et Lucy ne parvient pas à se pardonner, ni à s’expliquer, la mort de son père, retrouvé noyé dix ans auparavant. Depuis, la vie de Lucy a pris des allures d’éternelle fuite en avant. Et lorsqu’elle retourne dans la maison de son enfance, au Lac des Rêves, pour prendre soin de sa mère, le passé la rattrape de nouveau.
Sous diverses formes : retrouvailles angoissées avec le séduisant et ténébreux Keegan Fall, son amour de jeunesse, qui vient remettre en question ses sentiments pour Yoshi ; mais aussi sous la forme inattendue de lettres d’une aïeule inconnue, insoumise et mystique. Qui était cette femme ? Et pourquoi a-t-elle été rejetée par les siens ? Du mouvement des suffragettes en Angleterre, à une mystérieuse chapelle aux États-Unis, Lucy va peu à peu lever le voile sur les douloureux secrets qui hantent les Jarrett depuis si longtemps.

Comment tout a commencé – Pete Fromm

Dans une petite ville du Texas perdue en plein désert, Austin, quinze ans, et sa grande soeur Abilene s’entraînent au base-ball jusqu’à l’épuisement. Abilene n’a pas pu devenir joueuse professionnelle, c’est donc à Austin de s’imposer comme le meilleur lanceur de tous les temps. Emporté par l’irrésistible exubérance de sa soeur, aveuglé par son admiration, Austin refuse de voir que quelque chose ne tourne pas rond.
Pourtant, les sautes d’humeur, les lubies et les disparitions soudaines d’Abilene fissurent insidieusement leur précieuse complicité et mettent peu à peu en danger l’équilibre de toute la famille.

Histoire d’une baleine blanche – Luis Sepulveda

Au large de la Patagonie une baleine blanche est chargée de protéger les morts mapuches puis, lorsque la fin des temps sera venue, de guider toutes les âmes au-delà de l’horizon. Tout est prévu et écrit dans le temps des mythologies. Cependant l’homme vit dans un monde où tout bouge et, au xixesiècle, la chasse à la baleine se développe. La baleine blanche va devoir défendre son monde immobile contre ces prédateurs, en particulier le baleinier Essex du capitaine Achab.
Elle va livrer une guerre sans merci aux baleiniers et devenir un grand mythe de la littérature. Luis Sepúlveda nous raconte cette histoire du point de vue de la baleine blanche qui nous explique comment elle vit et s’intègre dans l’ordre du monde, ce qu’elle découvre des hommes, sa mission secrète, puis sa guerre et les mystères qu’elle protège. Enfin, c’est la mer qui nous parle. Un texte beau et fort, avec un souffle épique.
Du grand Sepúlveda.

Gambit de dame suivi par Le refuge – Rolo Diez

Gambit de dame est un récit sur l’enfance : celle de Rolo Diez, dans un village de la pampa argentine. Avec ses anecdotes cocasses et émouvantes, ses premiers émois amoureux ou ses premières bagarres. Elle y est traitée comme une grande aventure, un âge ou des événements anodins aux yeux des adultes sont vécus comme des affaires d’état. L’autre texte de ce volume, Le refuge, nous plonge dans le Mexico des années 1990 : écrivain argentin, Negro commence à rédiger un livre après avoir discuté avec un chat. S’étant fait mettre dehors par sa femme, il se retrouve contraint de passer la nuit dehors. II refuse de dormir à la gare routière et choisit de se rendre à l’adresse d’un immeuble squatté par les Krishna… Fort différents, ces deux textes de Rolo Diez illustrent chacun à leur manière un même credo la frontière entre l’enfance et l’âge adulte, le rêve et la réalité, qui n’est pas si nette qu’on le croit…

Une famille presque normale – M.T. Edvardsson

Une famille suédoise tout ce qu’il y a de normal, ces Sandell… Le père, pasteur. La mère, avocate. Une fille de 19 ans, bosseuse, qui rêve de voyages au long cours. Le samedi, on file au cinéma. Le dimanche, en forêt. Ils trient leurs déchets, n’oublient jamais leur clignotant, rendent toujours à temps leurs livres à la bibliothèque. Normale en apparence, du moins, comme toutes les familles qu’un meurtre sordide s’apprête à faire basculer dans l’horreur…

Le chemin à l’envers – Claire Mazard

Anne s’est toujours sentie comme une étrangère dans sa propre famille. Il y avait à la maison des photos de ses frères et soeur bébés, mais d’elle, non. A l’âge adulte, elle découvre qu’une femme s’est occupée d’elle durant sa petite enfance, loin de ses parents. Une femme dont on lui a caché l’existence. Sans presque aucun indice, Anne se lance alors dans une enquête vitale. Pour retrouver sa trace, et pour comprendre.

L’âge des possibles – Marie Chartres

Saul et Rachel ont un avenir tout tracé : chez les Amish, la vie est une ligne droite. Leur Rumspringa, cette parenthèse hors de la communauté, leur permettra de découvrir le monde moderne pour le rejeter en toute connaissance de cause. Temple doit quitter sa petite vie casanière pour rejoindre sa soeur à Chicago, mais la peur la paralyse. Dans l’immense ville, celle qui se pose trop de questions et ceux qui devraient ne pas s’en poser vont se perdre et se trouver.
Mais ils vont aussi trouver des réponses qu’ils auraient peut-être préféré ignorer.