Eternalis – Raymond Khoury

Après le succès mondial du Dernier Templier, le nouveau best-seller de Raymond Khoury nous entraîne sur les traces d’un des plus vieux rêves de l’humanité. Bagdad, 2003. L’armée américaine fait une découverte macabre : un laboratoire souterrain dans lequel sont entassés les cadavres de dizaines d’individus ayant visiblement servi de cobayes pour de terribles expériences. L’auteur de ces supplices, surnommé le  » Hakim  » – le docteur, en arabe -, parvient à s’enfuir.
Seul indice: sur le mur d’une des cellules de torture a été tracé un ouroboros, le serpent qui se mord la queue, symbole d’éternité. Beyrouth, 2006. Mia, généticienne en mission au Liban, assiste en pleine rue à l’enlèvement de sa mère, Evelyn. Cette dernière, archéologue passionnée, négociait l’achat d’un livre rare, un codex orné d’un ouroboros, qu’elle tenait absolument à se procurer. Prête à tout pour retrouver sa mère, Mia fait équipe avec Jim Corben, un agent de la CIA qui établit un lien entre le codex et les crimes perpétrés en Irak trois ans auparavant.
Pour sauver Evelyn, Jim et Mia se lancent dans une véritable course contre la montre à travers tout le Moyen-Orient. De Beyrouth à Bagdad en passant par la Turquie, ils tentent de comprendre ce que recèle ce codex, que des alchimistes se transmettent depuis des siècles au péril de leur vie. Cartésienne, Mia refuse d’accorder du crédit aux pistes ésotériques. Mais de surprenantes révélations l’attendent, certaines intimement liées au mystère de ses propres origines…

L’armada de marbre – Gareth L.Powell

Entre la guerre et la paix, un seul rempart : le Chien à Problèmes. Un an s’est écoulé depuis les événements de la Galerie et la réapparition de l’armada de Marbre, dont les vaisseaux sont restés en sommeil pendant cinq mille ans à l’intérieur d’un univers de poche. Grâce à elle, la paix entre les Extérieurs et le Conglomérat semble définitivement acquise. Pourtant, un vaisseau, le Fantôme de Lucy, aurait été la cible de mystérieuses créatures jaillies de l’hypervide.
Le Chien à Problèmes et son équipage n’hésitent pas à répondre à son appel et à lui porter secours. Mais, malgré leur neutralité, ce qu’ils vont découvrir pourrait bien annoncer une nouvelle guerre entre les deux factions ennemies. Sans que l’on sache quelle sera alors la réaction de l’armada de Marbre. Les personnages hauts en couleur qui faisaient la force de Braises de guerre sont de retour pour de nouvelles aventures riches en rebondissements et en batailles spatiales enlevées.

Il nous restera ça – Virginie Grimaldi

A 33 ans, Iris trimballe sa vie dans une valise. Théo, 18 ans, a peu de rêves, car ils en foutent partout quand ils se brisent. A 74 ans, Jeanne regarde son existence dans le rétroviseur. Rien ne les destinait à se rencontrer. Quand le hasard les réunit sous le même toit, ces trois êtres abîmés vont devoir apprendre à vivre ensemble. La jeune femme mystérieuse, le garçon gouailleur et la dame discrète se retrouvent malgré eux dans une colocation qui leur réserve bien des surprises.
C’est l’histoire de trois solitudes qui se percutent, de ces rencontres inattendues qui sonnent comme des évidences.

L’armada de marbre – Gareth powell

Entre la guerre et la paix, un seul rempart : le Chien à Problèmes. Un an s’est écoulé depuis les événements de la Galerie et la réapparition de l’armada de Marbre, dont les vaisseaux sont restés en sommeil pendant cinq mille ans à l’intérieur d’un univers de poche. Grâce à elle, la paix entre les Extérieurs et le Conglomérat semble définitivement acquise. Pourtant, un vaisseau, le Fantôme de Lucy, aurait été la cible de mystérieuses créatures jaillies de l’hypervide.
Le Chien à Problèmes et son équipage n’hésitent pas à répondre à son appel et à lui porter secours. Mais, malgré leur neutralité, ce qu’ils vont découvrir pourrait bien annoncer une nouvelle guerre entre les deux factions ennemies. Sans que l’on sache quelle sera alors la réaction de l’armada de Marbre. Les personnages hauts en couleur qui faisaient la force de Braises de guerre sont de retour pour de nouvelles aventures riches en rebondissements et en batailles spatiales enlevées.

Ormeshadow – Priya Sharma

Ere victorienne. Angleterre. Les temps sont durs, et les revers de fortune légion. Ainsi en est-il pour Clare et John Belman, contraints de quitter Bath, sa modernité et ses milieux culturels sophistiqués, pour l’antique ferme familiale d’Ormesleep, dans la région d’Ormeshadow. Au regard de Gideon, leur fils unique, c’est le pire des déracinements. D’autant qu’Ormesleep est le domaine de Thomas, son oncle paternel, figure tyrannique implacable, personnage aigre et brutal.
Dans ce nouveau contexte dépourvu d’horizon, alors que les adultes nouent leur propre drame mortel, les fabuleux récits narrés par son père à propos des environs constituent l’unique échappatoire de Gideon. Des récits qui font écho à une légende familiale tenace au sujet d’un dragon endormi sous la falaise, dragon dont l’un des membres de la famille Belman, génération après génération, aurait la garde…
A l’heure où son univers s’écroule, quand fantasme et réalité s’entrechoquent, le chemin qui fera du jeune Gideon un homme s’annonce des plus périlleux.

Le chant du bison – Antonio Perez-Henares

Chat-Huant est encore un enfant lorsqu’il voit arriver dans sa grotte celui que l’on surnomme l’Errant, que tout le monde craint et respecte. La solitude du petit garçon et son intelligence poussent le grand homme à l’emmener dans son long périple. Un voyage initiatique commence alors pour le jeune Homo sapiens, qui découvre de nouvelles contrées, de nouveaux horizons, de nouveaux clans, leur art, le pouvoir des femmes…
Il va aussi s’approcher de la vallée des Premiers Hommes, où vivent Terre d’Ombre et les Néandertaliens. Mais alors que les Lunes de glace deviennent de plus en plus rudes, alors que chaque nuit est une occasion de mourir, Chat-Huant et Terre d’Ombre comprennent qu’ils n’auront pas d’autre choix que de s’affronter pour tenter de survivre.

Chute libre – T.J. Newman

Imaginez. Vous venez d’embarquer sur un vol à destination de New York. Il y a cent quarante-quatre passagers à bord. Ce que vous ne savez pas, c’est que trente minutes avant le vol, la femme et les deux enfants du pilote ont été kidnappés. Pour sauver sa famille, le pilote a pour ordre de crasher l’avion. Tous les passagers doivent mourir. Bon vol.

La couleur des mots – Tahar Ben Jelloun

Enfant, Tahar Ben Jelloun dessinait sur les grands papiers d’emballage du magasin d’épices de son père. Etudiant, durant les dix-neuf mois passés dans un camp disciplinaire de l’armée marocaine, il écrivit en cachette ses premiers poèmes. Ecrire et peindre : ces deux passions n’ont cessé de guider sa vie. Le bleu de Tanger et la lumière crue ont nourri son œuvre protéiforme. Entre deux cultures, entre deux rives, entre deux disciplines, Tahar Ben Jelloun s’est construit au fil des rencontres.

Dans ce récit intime, il plonge pour la première fois aux sources de sa création. Là où, entre ombre et lumière, se tissent la douleur et la beauté du monde.

L’allégresse de la femme solitaire – Irène Frain

Un jour d’août 1853, une goélette jette l’ancre dans un port californien. À la couleur de sa grand-voile, les habitants comprennent que son capitaine a réussi l’impensable : capturer la « Femme Solitaire » , ultime représentante d’un peuple immémorial, abandonnée dix-huit ans plus tôt dans une île sauvage située au large de Los Angeles et Santa Barbara. Elle parle une langue énigmatique et, contre toute attente, irradie une joie extraordinaire.
Un nouveau venu dans la région, le Dr Shaw, noue avec elle un lien très fort. Pendant qu’il tente de déchiffrer sa langue, il s’interroge : qu’a-t-elle vécu dans l’île ? Les clans de la ville se reforment et menacent la survie de la Femme Solitaire. Le Dr Shaw prend fait et cause pour elle – un combat pour la vérité. Tel est le ressort de ce magnifique roman choral fondé sur un fait divers authentique.
On y retrouve la passion d’Irène Frain pour les héroïnes confrontées à l’adversité, les peuples opprimés, les langues perdues, l’océan, les horizons lointains. L’oeuvre d’Irène Frain est riche d’une trentaine de romans et biographies salués par la critique et le public pour leur souffle narratif et leur documentation sans faille. Certains sont devenus des classiques : Le Nabab, Secret de famille, Devi, Les Naufragés de l’île Tromelin, Sorti de rien, Marie Curie prend un amant.
Son dernier roman, Un crime sans importance (Seuil, 2020), a reçu le prix Interallié.

Après l’océan – Laurence Peyrin

Rescapées du Titanic, que deviendront les deux soeurs Alistair, seules dans un New York inconnu ? En ce printemps 1912, parmi d’autres naufragés hagards tirés de l’océan, Letta Alistair, 24 ans, serre contre elle sa petite soeur Molly en regardant approcher la statue de la Liberté. Elles sont les deux seules survivantes de leur famille, engloutie comme 1491 personnes avec  » l’insubmersible  » Titanic.
Les soeurs Alistair ont tout perdu. Leur père, Charles, dit le roi de la tourte, célèbre pour ses pâtes brillantes, ses viandes moelleuses mêlées d’oignons caramélisés, avait embarqué famille et biens pour développer son savoir-faire à New York. Letta ne peut même pas s’autoriser le désespoir, car Molly l’inquiète, plongée depuis le drame dans un profond mutisme. Le naufrage du Titanic est un événement majeur qui secoue toute l’Amérique, et les victimes sont prises en charge, logées à l’hôtel, examinées à l’hôpital.
Et après ? Letta va devoir puiser très loin en elle pour survivre dans ce New York qu’elle n’aime pas et qu’elle ne comprend pas. Et se battre pour sauver sa petite soeur bientôt qualifiée de  » folle  » dans un siècle qui traite mal les fous…